meurt on du SIDA

Meurt-on forcément du sida quand on a contracté le virus

En 2020, selon dernières statistiques sur l’état de l’épidémie de sida, 37,7 millions de personnes vivaient avec le VIH. 1,5 million de personnes sont devenues nouvellement infectées par le VIH en 2020. La question la plus récurrente chez ces personnes est si l’on meurt-on forcément du sida quand on a contracté le virus. A travers cet article vous aurez réponse à cette préoccupation.

Meurt-on forcément du sida quand on a contracté le virus

Qu’est-ce que le VIH ?

L’abréviation VIH signifie virus de l’immunodéficience humaine. Il s’agit d’un rétrovirus qui infecte les cellules du système immunitaire de l’être humain. Il détruit ou dérègle leur fonctionnement. Le virus agit en fragilisant progressivement le système immunitaire jusqu’au stade de l’immunodéficience.

Le système immunitaire est considéré comme déficient lorsqu’il n’est plus en mesure de remplir son rôle, à savoir combattre les infections et les maladies. À ce stade, les malades sont plus vulnérables à de nombreuses formes d’infections et de cancers, dont la plupart touchent rarement le reste de la population. Les maladies associées à une immunodéficience grave sont qualifiées maladies opportunistes, car elles profitent de la fragilité du système immunitaire.

Qu’est-ce que le SIDA ?

L’abréviation SIDA signifie syndrome d’immunodéficience acquise. Elle décrit l’ensemble des symptômes et des infections liées à une déficience acquise du système immunitaire. Il s’agit de la phase finale d’une contamination au VIH. Des indicateurs comme le niveau d’immunodéficience ou l’apparition de certaines infections servent à déterminer le passage de l’infection du stade du VIH à celui du sida.

A lire aussi : Le VIH : Un traitement miracle pour en finir

Quels sont les symptômes du VIH ? Meurt-on du sida ?

La plupart des personnes infectées ignorent leur situations. Aussitôt après l’infection, au cours de la séroconversion, certaines d’entre elles contractent une mononucléose infectieuse (accompagnée de fièvre, d’éruptions cutanées, d’articulations douloureuses et d’un gonflement des nœuds lymphatiques). La séroconversion correspond à la production d’anticorps contre le VIH et apparaît généralement un ou deux mois après l’infection

Même si l’infection au VIH ne s’accompagne habituellement pas de symptômes, une personne nouvellement contaminée au VIH est infectieuse et peut transmettre le virus à quelqu’un d’autre. Une infection au VIH détruit et affaiblit graduellement le système immunitaire. Le corps est alors plus vulnérable aux infections et aux cancers, ce qui peut faire évoluer le virus vers le stade du sida.

Dépistage

L’infection par le VIH se diagnostique par un test sanguin. Certains tests peuvent ne pas être en mesure de détecter le virus durant les 2 à 4 premières semaines d’une infection par le VIH. Toutefois, vous pouvez transmettre le virus à d’autres personnes durant cette période où vous êtes hautement infectieux.

A lire aussi : Sida : Le dépistage d’abord, la guérison avec ce traitement ensuite

Meurt-on encore du SIDA ?

Dans les pays où l’accès aux traitements contre le VIH est possible, les décès dus au Sida ont fortement diminué. Savoir très tôt qu’on est porteur du VIH permet de mettre en place une prise en charge thérapeutique précoce. Grâce à elle, une personne séropositive peut vivre à peu près aussi longtemps qu’une personne non contaminée, avec une qualité de vie la meilleure possible. C’est pour cette raison qu’il est préférable de faire un test de dépistage rapidement après une prise de risque.

Cependant certaines personnes supportent mal ces médicaments ou bien ne parviennent pas à les prendre régulièrement. Il se peut aussi que le VIH devienne résistant aux antirétroviraux ce qui peut entrainer un échec thérapeutique. Dans ce cas la maladie continue de se développer et peut devenir mortelle. Enfin, certaines personnes débutent un traitement au moment où leur santé est fortement dégradée car elles ignoraient leur séropositivité. Les médicaments peuvent alors être moins efficaces.

En vue de palier a cet état de chose le centre de phytothérapie AMANSIBIO à travers les remèdes de mon père dispose du Remède naturel No 12 : VIH-SIDA contre le SIDA.

En effet cette thérapie naturelle est faite à base de plante (Le Jatropha rouge accompagné du Panacée universelle). Il lutte contre le virus dans le corps et chute la charge virale. Ainsi la quantité de virus dans votre corps diminue progressivement jusqu’à atteindre un seuil ou le système immunitaire est rétablit et lutte efficacement et définitivement contre le virus par conséquent évite la mort.

A lire aussi : Témoignage d’ex-sidéens sur un remède naturel.

Vous connaisez maintenant le traitement miracle pour en finir définitivement avec le VIH. Afin de vous en procurer vous pouvez nous contacter au +229 67 31 12 24 en cliquant sur ce bouton WhatsApp.

1 avis sur « Meurt-on forcément du sida quand on a contracté le virus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × cinq =

A VOTRE ATTENTION
Si vous avez passé commande chez nous il y a 3 mois, merci de nous écrire par Whatsapp sur le +22960548980 ou par email bossgaius@gmail.com

X
%d blogueurs aiment cette page :