Attrape-t-on le SIDA après une fellation

Source de plaisir intense, la fellation n’est pas sans risque. Surtout quand il n’y a pas de préservatif. Des virus et des bactéries plus ou moins graves peuvent passer via le sang, le sperme ou les muqueuses. Qu’en est-il du SIDA ? Attrape-t-on le SIDA après une felation ? A travers cet article, la rédaction des remèdes de mon père vous apporte des réponses.

Sida et fellation : Attrape-t-on le SIDA après une fellation ?

La fellation, c’est quoi ?

C’est une pratique orale sexuelle qui s’effectue sur un homme par sa (ou son) partenaire par des stimulations sexuelles délivrées sur le sexe masculin par la bouche, les lèvres, la langue. Ces stimulations peuvent consister en des baisers, des caresses suivies d’une pénétration du pénis dans la bouche et mimant ensuite les mouvements de va-et-vient du coït.

Cependant lors de la felation, l’homme peut ou non aller jusqu’à l’éjaculation dans la bouche de sa partenaire. En cas d’éjaculation intra buccale, il existe un risque relativement élevé de transmission des infections sexuellement transmissibles. Qu’en est-il du VIH-SIDA ?

En effet nous savons que le VIH se transmet par voie sexuelle dans le monde entier. Le virus se retrouve dans le sang et dans d’autres liquides corporels tels que le sperme, les sécrétions vaginales et la salive. La salive contient essentiellement des fragments de virus et, de plus, peut inhiber sa réplication, ce qui rend ce fluide peu enclin à transmettre la maladie.

Sida et felation : Attrape-t-on le SIDA après une fellation ?

Faire une felation à un homme qui a le SIDA peut comporter un risque de transmission du VIH si sa charge virale n’est pas indétectable. Le risque de transmission peut être présent en cas d’éjaculation ou de liquide pré-séminal dans la bouche de ce celui/celle qui pratique la fellation.

Le risque est plus important :

  • en cas de gingivite, angine, candidose, plaie, plaie ouverte et récente (soins dentaires, traumatismes buccaux) ;
  • si la personne qui suce a dans la bouche de lésions liées à une IST ;
  • lorsque l’homme qui est sucé est en primo-infection par le VIH, c’est-à-dire dans les semaines juste après sa contamination.

Cependant ces informations doivent être nuancées en fonction du contexte et des situations individuelles.

En effet quand une personne séropositive sous traitement et a une charge virale indétectable depuis plus de six mois, et qu’elle n’a pas d’IST, le VIH ne peut plus se transmettre. La fellation est un mode de contamination pour d’autres IST (ex. : syphilis, gonococcie, chlamydia). L’usage du préservatif permet d’écarter au maximum les risque de transmission du VIH et des IST lors d’une fellation.

A lire aussi : Meurt-on forcément du sida quand on a contracté le virus

Un préservatif pour éviter le VIH et les autres IST

Notons que le risque de transmission du Sida par la felation est faible. Il est en revanche plus important pour d’autres infections sexuellement transmissibles (IST). Le meilleur moyen de vous protéger du virus du Sida et des autres IST est d’utiliser un préservatif pour la fellation. Certains préservatifs ont été prévus avec des lubrifiants aromatisés pour faciliter son utilisation pour le sexe oral.

Le fait que les personnes séropositives suivent un traitement réduit le risque de transmission du SIDA lors d’une felation. Voici un traitement miracle pour en finir avec le VIH-SIDA.

Afin de vous en procurer vous pouvez nous contacter au +229 67311224 en cliquant sur ce bouton WhatsApp.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × trois =

A VOTRE ATTENTION
Si vous avez passé commande chez nous il y a 3 mois, merci de nous écrire par Whatsapp sur le +22960548980 ou par email bossgaius@gmail.com

X
%d blogueurs aiment cette page :