Traitement pour arrêter avec la dépendance à l’alcool

On estime que quelque 75 % de la population consomment de l’alcool, cette consommation entraîne cependant de graves problèmes pour leur santé, et à des répercussions dans leur travail, leur situation financière, leurs rapports avec les membres de leur famille et leurs amis. Quand une personne consomme de l’alcool malgré le mal qu’elle cause à sa santé et à son bien-être, on considère qu’il s’agit d’une consommation excessive d’alcool on parle d’alcoolisme. A travers ce article nous vous présenterons un des remèdes de mon père, un traitement pour arrêter avec la dépendance à l’alcool.

Traitement pour arrêter avec la dépendance à l'alcool

Causes

L’alcoolisme ou « trouble de l’usage d’alcool » est une affection médicale. Bien que la cause exacte de l’alcoolisme soit inconnue, des études ont montré qu’il est de plus en plus prouvé que la prédisposition à cette maladie peut être héréditaire et que les risques d’en être atteint augmentent de façon importante chez les familles dont des membres (notamment les parents et les frères et sœurs) ont une dépendance à l’alcool.

Les autres facteurs de risque comprennent un trouble psychiatrique comme la schizophrénie, la dépression ou des troubles anxieux. La pauvreté, l’isolation sociale et la timidité peuvent aussi constituer des facteurs de risque.

En outre, la façon dont le corps d’une personne traite l’alcool peut avoir des répercussions sur le risque de dépendance à l’alcool. La recherche a montré que les personnes qui ont besoin de relativement plus d’alcool pour obtenir un effet sont plus susceptibles de souffrir d’une dépendance à l’alcool.

Symptômes

L’alcool est un poison pour plusieurs types de cellules humaines. En faible quantité, l’alcool inhibe l’activité de ces cellules. À des doses élevées, l’alcool peut les tuer. Bien que la plupart des drogues qui agissent sur le cerveau stimulent la production d’hormones cérébrales, notamment la sérotonine et la dopamine, l’alcool, au contraire, diminue les concentrations de ces substances chimiques particulières tout en augmentant celles d’autres substances. L’alcool agit comme un dépresseur du système nerveux – il exerce l’effet chimique opposé d’un médicament antidépresseur. Néanmoins, parce que l’alcool diminue l’activité dans la partie du cerveau qui maîtrise et inhibe les comportements, la plupart des gens trouvent que cet effet est agréable lorsqu’ils consomment une quantité modérée d’alcool.

Lorsque l’alcool est consommé à des doses plus élevées, il devient vite évident que c’est une substance toxique. Les principaux symptômes de cette intoxication sont des vomissements, la stupeur, les changements du comportement et une altération importante du système nerveux central, puis une déshydratation et un mal de tête. À doses élevées, l’alcool peut tuer parce qu’il supprime la fonction respiratoire ou la fonction cardiaque. Même à des doses non létales, l’alcool peut aussi causer la mort. Heureusement qu’il existe un traitement pour arrêter avec la dépendance à l’alcool.

Complications de l’acoolisme : Voici un traitement pour arrêter avec l’alcool

Une personne qui consomme de l’alcool alors qu’elle est à jeun risque de faire une crise d’hypoglycémie, c’est-à-dire que l’alcool provoque une brusque chute du taux de sucre dans le sang. Des symptômes neurologiques tels que la stupeur ou un comportement anormal apparaissent et, dans des cas graves, un coma ou des convulsions.

Lire aussi : Cure pour mal du foie après avoir beaucoup bu

La consommation excessive d’alcool pendant de longues années peut entraîner les problèmes de santé chroniques ci-après :

  • des arythmies – des rythmes cardiaques anormaux qui peuvent causer la mort subite même pour une jeune personne si elle consomme de l’alcool de façon excessive;
  • le béribéri (une carence en vitamine B1) – les personnes qui ont une dépendance à l’alcool manquent fréquemment de vitamine B1 (la thiamine); cette déficience peut être à l’origine de lésions cardiaques et d’une dégénérescence mentale;
  • des lésions cérébrales – l’alcool tue les cellules du cerveau;
  • le diabète;
  • des lésions cardiaques (une myocardiopathie) – caractérisées par des changements de la taille et de la structure du cœur;
  • une hypertension artérielle (une pression sanguine élevée);
  • une maladie du foie, comme la cirrhose;
  • une perte de sensibilité au niveau des mains, des pieds et d’autres régions du corps causée par des effets sur le système nerveux;
  • des ulcères d’estomac et des gastrites (une inflammation de la muqueuse de l’estomac).

Comment savoir si l’on a un problème avec l’alcool ?

En général, l’alcoolisme se manifeste par une impossibilité de s’empêcher de boire de l’alcool. Il se traduit également par une notion de fréquence et de quantité. Par ailleurs, il est tout à faire possible d’en prendre conscience et d’essayer de se libérer de cette emprise ou dépendance. Pour y arriver, voici une liste de questions que vous devez vous poser chaque fois.  

  • Est-ce que je bois tous les jours ? Est-ce un réflexe ? 
  • Bois-je seul ?
  • Est-ce que je cherche toujours une bonne raison de boire ?
  • La boisson m’aide-t-il à me sentir mieux ?
  • Est-ce que je commence à boire de plus en plus tôt dans la journée ? 
  • La consommation d’alcool m’a-t-il déjà fait prendre des risques (black-out, conduite en état d’ivresse, violences, accidents…) ?
  • Est-ce que je tente de cacher aux autres ma consommation d’alcool ? 
  • Est-ce que je peux passer une semaine sans boire ?

Voici autant de questions qui peuvent vous permettre de prendre conscience de votre niveau de dépendance vis-à-vis des boissons alcoolisées.

Si vous avez plus de réponses positives, parlez-en à votre médecin ou contactez le centre de phytothérapie AMANSIBIO. Sachez en effet qu’il existe diverses traitement efficaces pour pour arrêter avec la dépendance à l’alcool.

Lire aussi : 5 astuces pour perdre de poids

Une manière simple de perdre du poids

Traitement pour arrêter avec la dépendance à l’alcool

À partir de nos plantes, il est bien possible de mettre fin à la dépendance d’alcool. Pour quelqu’un qui boit beaucoup et qui se crée des problèmes de santé, voici ce qu’il faut faire :

  • Prenez de l’eau simple ;
  • Lavez-lui la tête ;
  • Récupérez cette eau dans un bol ;
  • Cherchez les racines de calotropis procera, ou amonman ou kpintwé ou encore walagachiman ;
  • Mettez les racines en petits morceaux que vous introduisez dans une bouteille ;
  • Ajoutez environ 4 cuillerées à soupe de l’eau issue du lavage de la tête de l’individu ;
  • Ajoutez ensuite la boisson que la personne a l’habitude de boire ;
  • Laissez macérer pendant trois jours puis remettez-lui la bouteille en guise de cadeau et oubliez-le.
Traitement pour arrêter avec la dépendance à l'alcool
Feuille de Calotropis procera

NB : Quand il aura fini de vider le contenu de la bouteille, arrangez-vous pour la faire disparaître afin qu’il n’ait plus à boire. Vous verrez que dès qu’il va prendre une autre boisson (dans laquelle il n’y a pas cette racine), il va tellement vomir qu’après deux trois tentatives, il va cesser de boire, de peur de vomir à nouveau. C’est un remède très efficace.

Chez AMANSIBIO, nous disposons également d’un traitement amélioré, prêt à l’emploi pour vous aider à finir avec l’alcoolisme. Vous pouvez nous joindre directement via WhatsApp en cliquant ici ou sur le bouton WhatsApp ci-dessous. Pour savoir davantage sur nos produits 100 % naturels, vous pouvez visiter notre boutique en ligneMerci de nous faire confiance.

2 avis sur « Traitement pour arrêter avec la dépendance à l’alcool »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × quatre =

A VOTRE ATTENTION
Si vous avez passé commande chez nous il y a 3 mois, merci de nous écrire par Whatsapp sur le +22960548980 ou par email bossgaius@gmail.com

X
%d blogueurs aiment cette page :